Partagez | .
 

 Willua - Episode 2 XD (Ok j'ai la flemme de trouver un titre :siffle:)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Mar 11 Nov - 22:44


Willua - épisode 2
Il commençait à sérieusement en avoir marre. Passer ses journées dans sa chambre à regarder la télévision ou à surfer sur le web commençait tout doucement à lui prendre la tête. Il essayait bien d'aider, mais sa mère était le genre de femme qui aimait prendre tout en main, si bien qu'il se retrouvait le plus souvent à la regarder faire. Son beau père et son demi-frère vivaient leur vie. Quant à Willow, son boulot lui prenait pas mal de temps. Il ne pouvait compter sur sa présence que le soir. C'était d'ailleurs le moment de la journée qu'il préférait et c'était sûrement pour ça qu'il détestait par dessus tout, toute cette attente. Chaque matin quand il la voyait partir, il comptait le nombre d'heures qui le séparait de son retour et elles étaient longues, très longues. Si seulement il pouvait faire quelque chose, comme monter à cheval, mais ce n'était pas dans ses possibilités, pourtant il évoluait bien, mais il ne pouvait pas non plus brûlé les étapes. Depuis son accident, il avait déjà considérablement avancé et selon son kiné, il se remettait très vite, mais pour lui, ce n'était pas assez. Il en avait marre d'être cloîtré dans son fauteuil, il ne supportait plus la douleur que provoquaient ses jambes quand il tentait de se mettre debout et pourtant là aussi ça avait diminué. Les jours de Joshua se ressemblaient, le matin, il regardait partir Willow, puis il se lavait, déjeuner, retourner dans sa chambre, passer quelques heures sur son ordi avant de partir aux écuries pour brosser Arm et son poney de cœur. Si le temps lui permettait, il pouvait même le sortir au pré, mais tout dépendait du terrain. A chaque fois, il regardait cette foutue carrière ou travaillait sa mère. Le plus souvent, il finissait par s'y arrêter pour la regarder faire. Impossible pour lui de ne pas poser son regard connaisseur sur un cheval au travail. Il pouvait tout de même trouver un autre côté positif, à toute cette histoire, en plus d'avoir retrouvé sa belle. Plus le temps passait et plus il ne devenait complice avec sa mère. À sa grande surprise, elle se montrait attentive à ses propos pour arranger tel ou tel défaut. Lui aussi apprenait, sa mère offrait une approche différente, plus douce, plus basée sur la compréhension et celle-ci faisait des merveilles. Tout doucement, leur relation était en train de prendre forme avec pour socle commun : la passion des chevaux.
Chaque jour se ressemblait, même les jours de repos de Willow ne leur permettaient pas de profiter pleinement l'un de l'autre, vu que sa mère travaillait sur place. Ils devaient donc user de pas mal de stratagèmes pour se retrouver, mais pour le moment c'était mieux que tout ce qu'ils avaient pu vivre jusqu'à présent. Josh était juste déçu de ne pas pouvoir vivre son histoire au grand jour. Il sentait comme une épée de Damoclès au dessus de sa tête et quelque chose lui disait que ça allait mal finir…

Il était plus de 17h quand la voiture de Willow fit son apparition sur le chemin défoncé qui menait au ranch. Ses horaires variés, selon le travail qu'elle avait à effectuer. Josh connaissait assez bien le milieu pour savoir que la plupart des lads n'avaient pas de vie, hormis celle des écuries. Il était donc même surprenant qu'elle finisse aussitôt, mais il n'allait pas s'en plaindre. N'y tenant plus, il abandonna sa chambre pour sortir à l'extérieur, poussant avec habileté sur ses roues. Il était devenu un véritable pilote de fauteuil, si un jour on décidait de le faire participer à une course, il s'en tirerait sûrement avec les honneurs.

Un sourire amusé se dessina sur son visage en apercevant la demoiselle aux petits soins pour son étalon. Arm semblait apprécier son pansage. Les yeux fermés, il n'allait sûrement pas tardé à s'endormir. Pas de doute, monsieur aimait sa nouvelle vie, il était autant chouchouté qu'avant et comble du bonheur, il travaillait deux fois moins. Approchant tout en douceur pour demeurer le plus silencieux possible, seul Arm semblait avoir capté sa présence et avait daigné lui accorder un regard, il continuait son approche furtive jusqu'à Willow jusqu'à se trouver assez proche d'elle pour la saisir dans ses bras forts et musclés . « Tu rentres et tu ne viens même pas me voir, à la place tu vas papouiller mon cheval ». Sa voix était taquine, mais pas dénuée de charme. Il déposa délicatement ses lèvres dans le cou de la jeune femme avant de remonter jusqu'à ses lèvres pour l'embrasser tendrement. Doucement, il desserra son étreinte pour lui rendre sa liberté et aussi pour éviter que sa mère ne les attrape à se rouler des pelles dans son écurie XD. « Tu me rappelleras de remercier ton patron pour te lâcher aussi tôt, en comparaison avec lui, j'exploitais vraiment mes palefreniers » Les siens quittaient les écuries bien souvent à plus de 20h, pour un salaire de misère et ça fonctionnait comme ça, ils avaient même le choix de vivre sur place, ce qu'ils faisaient tous. À la fin, ils étaient devenus une bande d'amis , là aussi tout avait chaviré avec l'accident, mais Joshua était tout de même resté en contact avec eux. Ils avaient réussi à retrouver du travail dans d'autres écuries et c'était finalement ça le plus important.

« Tu lui mets ses guêtres, aujourd'hui pas de promenades, tu vas le faire bosser, il est temps pour lui de retrouver le sable des carrières et toi, tu vas avoir l'honneur de poser tes fesses dessus » Un sourire amusé venait de se dessiner sur ses lèvres, tandis que Willow lui lançait un regard surpris. « Allez, dépêche-toi, me dis pas, que tu as jamais eu envie de le faire sauter ». Il ne pouvait pas laisser Arm perdre son muscle, il en avait déjà trop perdu, non il devait le remettre au travail et pour ça, il avait besoin d'elle. « Allez monte moi tes jolies fesses dessus  ». Il la connaissait assez bien pour savoir que cette idée allait l'enchanter, plus qu'un simple cours d'équitation, il lui confiait son bien le plus précieux, un des plus beaux gages de confiance qui pouvait lui offrir.